Vendredi 11 mars 5 11 /03 /Mars 19:01

 

Jeudi 3 mars  2011

Belgique – Province de Liège – OCQUIER

Ocquier (Clavier) – Amas – Oneux (Durbuy) - Ocquier

Longueur de la promenade: 9.6 km.

Balisage : variable

Altitude minimale : 212 m

Altitude maximale : 304 m

GPSies

 

Ocquier est un beau village condrusien au bord d’un ruisseau éponyme. Il est en grande majorité constitué de maisons de pierres de taille grises, lesquelles pavent également la grand-rue, ce qui constitue un ensemble architectural du plus bel effet.

Ocquier

Je laisse ma voiture au bord de la rivière, dans une petite rue parallèle à la rue principale et, longeant le village, je passe devant l’ancien moulin.

Moulin

La route monte lentement jusqu’à l’extrémité du bourg et s’enfonce dans la campagne, en légère montée, entre pâtures, bosquets et champs. Elle atteint un carrefour, dont les abords sont garnis par les clochettes de centaines de perce-neige en fleurs, et agrémentés d’un banc bien placé.

Je continue tout droit, et me retrouve bientôt dans un petit bois de feuillus, que je traverse presque en entier. Juste avant les premières maisons du village de Bende, j’oblique sur la droite dans un chemin d’exploitation peu visible, qui descend dans le bois, pour tourner brusquement vers la gauche. La trace est de plus en plus floue, mais il suffit de marcher à peu près tout droit. Le bois n’est pas bien grand, et j’atteins rapidement sa lisière, et un chemin empierré que j’emprunte vers la droite. Il devient bientôt asphalté et descend lentement vers une grand-route. La vue, en face et à gauche, est superbe et porte loin.

Je traverse la grand-route et pénètre dans le hameau d’Amas, constitué de quelques maisons, de deux ou trois très grosses fermes, et d’un beau château qui, avec ses dépendances, forment une placette tout à fait photogénique.

Amas

La route traverse le Néblon , la rivière dont l’eau pure est captée pour alimenter la ville de Liège et ses environs,et entre dans la commune de Durbuy.

Amas2

Je la quitte peu après le pont pour la longer en surplomb sur un petit chemin qui remonte dans le bois. Arrivé sur la colline, il en atteint un autre, empierré celui-là qui, vers la gauche, me ramène à la route. Je la suis vers la droite jusqu’au hameau d’Oneux, qui n’a rien de bien particulier, sinon son extrême isolement.

Au petit carrefour central, je tourne à droite, mais quitte immédiatement la route pour m’engager, toujours à droite, dans un chemin de campagne qui traverse des champs. Ce chemin qui, visiblement, vient d’être abondamment fréquenté par des gros tracteurs de débardage, est horriblement boueux. Je dois relever le bord de mon pantalon pour ne pas être souillé jusqu’au milieu des mollets, et faire particulièrement attention où je mets les pieds. La vue à droite et à gauche est jolie, mais je n’en profite guère, tout occupé que je suis à éviter les fondrières gluantes.

Enfin, j’atteins un bois, que les tracteurs n’ont pas pénétré, et descend lentement vers une petite rivière. Deux biches (ou s’agit-il d’une biche et d’un cerf qui n’aurait pas encore recouvré ses bois ?) s’enfuient devant moi. J’arrive au ruisseau, et le longe vers la droite, toujours dans le bois.

Néblon

Il se jette peu après dans le Néblon. Je traverse la rivière et, immédiatement après, remonte un sentier encaissé vers la droite (je suis ici sur un GR®, dont le balisage m’aide beaucoup). J’arrive sur un plateau, et rejoins lentement le village d’Ocquier, que je traverse pour retrouver mon véhicule.

 

Très jolie promenade, dans une région aux paysages variés comme je les aime, et aux villages très typés.

 

Par le promeneur naturaliste
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés